François LANGELIER, Cours de droit civil de la Province de Québec, Montréal, Wilson & Lafleur, 1905, p. VIII. L’auteur précise sa méthodologie en ces termes : « Je prends chaque article du Code, je le dissèque pour en bien pénétrer le sens, puis je refais l’espèce qui y est décidée, presque tous les articles du Code civil étant des décisions d’espèces sans les noms des parties […] j’évite ces discussions sans fin que l’on trouve dans plusieurs commentateurs du Code Napoléon, sur ce qu’on appelle des questions d’école, des questions qui ne se sont jamais présentées en pratique. »