Crise d’Oka

Date: 
1990

La crise d’Oka est née du désir de la municipalité du même nom d’étendre un terrain de golf sur un territoire adjacent à une réserve indienne et empiétant sur un cimetière ancestral amérindien. Les peuples des Premières Nations –ici les Mohawks de Kanesatake– autant que la ville d’Oka revendiquent la propriété de ce terrain. Durant plus de deux mois, la crise dégénère et porte à des affrontements armés; le premier ministre Bourassa y déploie l’armée. La question de la cession de territoires à l’époque coloniale explique en partie les tensions qui s’observent encore aujourd’hui. Bénéficiant d’assez bons rapports avec les peuples autochtones, la Couronne française –à la différence de celle britannique– n’a jamais conclu de traités en ce sens.

[archives.radio-canada.ca/guerres_conflits/desordres_civils/dossiers/39-267/]
S’il y a la mention “module incompatible” veuillez utiliser le navigateur Internet Explorer sur un ordinateur Windows​​.