Logo Université Laval Logo Université Laval

Ndeye Dieynaba Ndiaye

Doctorante

Sujet de recherche

L’impact de la lutte contre l’immigration irrégulière de l’UE sur la situation juridique du migrant dans son pays d’origine ou dans le pays de transit ?

Directeur de recherche

Olivier Delas

Co-directeur de recherche

Élisabeth Lambert Abdelgawad

Les années 2000 constituent une période importante dans la gestion de l’immigration en Europe (De Wenden, 2009) dans la mesure où certains États européens connaissent de mouvements migratoires (Eurostat, 2015), caractérisés par des évènements tragiques survenant au large de la Méditerranée avec des milliers de morts et de disparus (Crépeau, 2013; OIM, 2014). Ces différents évènements interpellent la Communauté internationale, mais surtout l’Union européenne qui tente de trouver des solutions face à ces flux migratoires. Pour les États membres et l’Union européenne, ces mesures consistent entre autres à stopper l’arrivée de migrants irréguliers et à renvoyer des étrangers irréguliers présents sur le sol européen vers les pays tiers. Mais, la réalisation de ces objectifs nécessite une coopération entre l’UE et les pays d’origine ou de transit des migrants (Atak, 2006). C’est dans cette perspective que la lutte contre l’immigration irrégulière de l’Union européenne est étendue aux pays tiers. Toutefois, l’intervention de ces acteurs externes soulève plusieurs questions notamment celles relatives aux rôles et responsabilités étatiques dans la lutte européenne contre l’immigration irrégulière aux divers stades du départ et du retour des migrants irréguliers? Si l’on sait que l’implication des pays tiers peut se traduire par une règlementation du droit de sortie des migrants et aussi de leur retour dans les pays d’origine ou de transit, il est pertinent de voir si son application peut porter atteinte aux droits fondamentaux des migrants irréguliers dans ces pays.

Implications sociales

  • Marraine dans le cadre du Programme de jumelage des étudiants étrangers depuis septembre 2013
    Faciliter l’arrivée des étudiants étrangers
    Présenter la ville et le campus, les orienter
    Socialiser et les aider à réussir leurs études
    Répondre aux questions des étudiants et leur offrir notre soutien
    Agir à titre de «passeur de culture»
  • Membre du Comité d’application des droits étudiants de l’AELIES, septembre 2013 - juin 2014
    Recevoir à la demande du secrétaire général, les plaintes qui n’ont pu être traitées de façon satisfaisante par les instances qui en ont été préalablement saisies; entend les parties, propose les moyens susceptibles de redresser les torts subis et fait ses recommandations au secrétaire général.
  • Membre du Groupe des doctorats en droit international des droits humains (GDDIDH) depuis septembre 2013
    Réunit une vingtaine de doctorants sous la direction de 3 professeurs de la Faculté. Il constitue un espace de dialogue scientifique et d’échanges sur des questions portant sur les droits humains. Diverses activités sont organisées durant l’année, notamment des conférences-midi, ateliers de discussion et des activités sociales. Le groupe permet donc le partage d'expériences diverses et favorise la réussite des doctorants dans ce domaine d’études.
  • Membre bénévole comme animatrice d’ateliers, décembre 2012 èà juin 2013
    Ligue des droits et libertés (Section Québec)
    Relancer le projet: Éducation aux droits pour les nouveaux arrivants
    Présenter l’atelier de formation sur les droits de la personne aux nouveaux arrivants au Centre multiethnique, au centre R.I.R.E.
  • Membre de l’association RIVES depuis 2011
    Vice-présidente de Rives depuis avril 2014
    Réseau international de valorisation de l’enseignement supérieur– Nantes, France
    rives-asso.com
  • Membre du Conseil d’administration de Rives depuis avril 2014 et vice-présidente
    Je participe à l’élaboration et à la révision scientifique du 1er numéro dont le sujet porte sur « Impact de la mise en œuvre de l’Initiative de Transparence dans les Industries Extractives (ITIE).
    Je suis coach du groupe Sénégal-Guinée et membre du Comité de développement de Rives.

Études antérieures

  • DESS Droits Fondamentaux et Droits Collectifs
    Faculté de droit
    Université Laval de Québec-Canada
  • Doctorat en droit (abandon)
    Université de Strasbourg – France 
    Sujet de thèse: Les incidences juridiques du renvoi par la France et l’Italie vers le Sénégal
    Directrice de thèse: Mme Élisabeth Lambert Abdelgawad
    Directrice de recherche au CNRS (PRISME, Université de Strasbourg) Directrice adjointe de PRISME-SDRE, EX Senior Expert (Agence des droits fondamentaux de l'Union Européenne).
  • Master 2 en droit international
    Université de Nantes – Spécialisation en Droit International et Droit Européen des Droits Fondamentaux – France.
  • Mémoire de Master 2: Respect des droits fondamentaux des personnes retenues dans les centres de rétention administrative: 2 exemples: CRA de Paris Vincennes et CIE de Via Corelli de Milan
    Directrice de mémoire: Élisabeth Lambert Abdelgawad
    Directrice de recherche au CNRS (PRISME, Université de Strasbourg) Directrice adjointe de PRISME-SDRE FRALEX Senior Expert (Agence des droits fondamentaux de l'Union Européenne).
  • Certificat: Cours de perfectionnement sur la gestion de l’immigration
    Département des sciences sociales et politiques
    Università degli Studi de Milan – Gestion de l’immigration – Italie
    Université des Études de Milan –Bicocca.
  • DEA Sciences politiques
    Faculté des sciences juridiques et politiques
    Université Cheikh Anta Diop, Spécialisation en sciences politiques– Sénégal
  • Mémoire de DEA: La notion d’État dans la pensée de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké
    Directeur de mémoire: Birame Ndiaye, professeur de droit
    Faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université Cheikh Anta Diop
  • Maitrise en Droit privé: Droit des affaires
    Faculté des sciences juridiques et politiques
    Université Cheikh Anta Diop, Spécialisation en droit des Affaires – Sénégal
  • Mémoire de maîtrise: L'obligation de sécurité en France.
    Directrice de mémoire: Aminata Niang, professeure de droit, chef du département de droit privé à la   faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université Cheikh Anta Diop
  • Licence en Droit privé: Droit des affaires
    Faculté des sciences juridiques et politiques
    Université Cheikh Anta Diop, Spécialisation en droit des Affaires – Sénégal
  • Baccalauréat de l’enseignement du second degré Série A
    Philosophie – Lettres
    Lycée Maurice de la Fosse et Upeps Dakar/ Sénégal

Publications

Les publications soumises à des comités de lecture

  • Publications/Livres: Monographie: «DROITS FONDAMENTAUX DES ÉTRANGERS EN CENTRES DE RÉTENTION». Deux exemples européens le CRA (Paris) et le CIE de via Corelli (Milan), publié par l’Harmattan, ISBN: 978-2-343-06225-9 • 15 août 2015 • 196 p.

  • Publications/ revues: Co-auteurs: Automne 2014- août 2016: coordonnatrice du second numéro des Cahiers Rives, une collection d’études de cas thématiques, sous forme de revue électronique périodique, dont le thème est axé sur les migrations internationales; ISSN 2429-9650

Autres contributions soumises à des comités de lecture

Contributions non soumises à des comités de lecture

  • Mars 2015: discutant dans le cadre des midis de recherche du Centre interdisciplinaire de recherche sur l’Afrique et le Moyen-Orient (CIRAM)
  • Février 2015: intervenante dans les discussions d’actualité du Centre interdisciplinaire de recherche sur l’Afrique et le Moyen-Orient (CIRAM)

Communications

  • Discutant dans le cadre des midis de recherche du CIRAM, mars 2015
  • Intervenante dans les discussions d’actualité du CIRAM: «Je suis Charlie?», février 2015
  • Communication orale sur mon projet de thèse dans le cadre des Rencontres des cycles supérieures de la faculté de droit de l’Université Laval, 24 septembre 2014
  • Présentation de mon projet de thèse dans le cadre du Colloque étudiant, 30 novembre 2013
    Organisé par l’école d’automne sur l'Union européenne et les droits de la personne, Chaire Jean Monnet et Cercle Europe et Faculté de Droit de l’Université Laval
  • Participation à l’élaboration et à la révision scientifique du 1er numéro des Cahiers Rives dont le sujet porte sur « Impact de la mise en œuvre de l’Initiative de Transparence dans les Industries Extractives (ITIE), France, janvier – décembre 2013
  • Intervenante dans la Table ronde sur les migrants en temps de crise, 22 au 25 mai 2013
    Organisée dans le cadre du forum mondial des droits de l’homme, Nantes, France
  • Forum mondial des droits de l’homme, 2010
    Cité internationale des Congrès du 28 juin au 1er juillet – France
  • Conférence internationale sur la condition juridique des Roms et des Sinti, 2010
    Organisé à l’université des études de Milan – 16 au 18 juin 2010 – Italie.
    La «condizione giuridica di Rom e Sinti in Italia», du 16 al 18 Juin 2010 (Conférence Internationale sur la condition juridique des Rom et des Sinti en Italie), organisé à l’Université des Études de Milan –Bicocca.