Logo Université Laval Logo Université Laval

Maismy-Mary Fleurant

Doctorant

Sujet de recherche

Les changements climatiques à Haïti: pour la résilience socio-écologique des populations par l'adaptation dans le domaine de l'agriculture. Possibilités et limites du droit

Directeur de recherche
Sophie Lavallée

L’adaptation aux changements climatiques est un défi majeur pour Haïti, petit État insulaire pauvre de la Caraïbe, qui subit fortement les impacts du phénomène surtout dans l’agriculture, secteur vital pour l’économie de ce pays. Cependant, il est constaté que, s’il existe un cadre juridique international de lutte contre les changements climatiques avec une norme et des mécanismes institutionnels et juridiques pour l’adaptation, des faiblesses dans la mise en œuvre est constatée au niveau local. Le cadre juridique et institutionnel local est aussi très pauvre. 

La question spécifique de recherche est celle-ci: 

Dans quelle mesure le cadre juridique local, en adéquation avec les mécanismes juridiques internationaux et régionaux, contribue-t-il à la résilience socio-écologique des populations d’Haïti aux changements climatiques par l’adaptation dans le domaine de l’agriculture? 

Nous avons formulé cette hypothèse de base qui peut expliquer les insuffisances du droit dans l’adaptation d’Haïti aux changements climatiques dans le domaine de l’agriculture:

Les insuffisances et la pauvreté du cadre juridique et institutionnel local et les faiblesses dans la mise en œuvre du cadre juridique international ne contribuent pas à la résilience des populations d’Haïti aux changements climatiques et à son adaptation particulièrement dans le secteur de l’agriculture. 

C’est l’hypothèse de manquements et d’insuffisances du cadre juridique national et d’une faiblesse dans la mise en œuvre du cadre juridique international qui est posée et qui va diriger toute la recherche. 

Notre méthodologie s’appuie sur une double approche : une approche critique du droit et une approche documentaire classique. Nous avions fait ce choix parce que, même si nous devons poser un cadre théorique autour de la résilience socio-écologique et de l’adaptation aux changements climatiques, c’est la question des possibilités et des limites du droit pour les réaliser qui nous intéresse. C’est la réponse du droit qui fait l’objet du présent projet de thèse. 

La démonstration sera faite en deux grandes parties, la première portant sur la résilience socio-écologique comme approche d’adaptation aux changements climatiques dans le domaine de l’agriculture au regard du cadre juridique international applicable en Haïti et la seconde sur l’actualisation du cadre juridique et institutionnel interne en adéquation avec le cadre juridique international comme moyen de réaliser la résilience socio-écologique aux changements climatiques dans le domaine de l’agriculture dans ce pays.

Études antérieures

  • Université de Nantes (France) - Faculté de droit et des sciences politiques de Nantes, 2013-2014 
    Diplôme de MASTER en droit international et européen des droits fondamentaux, 5 janvier 2015 
  • Université de Limoges (France) - Faculté de droit et des sciences économiques de Limoges, 2006-2007 
    Diplôme de MASTER en droit international et comparé de l’environnement, 9 novembre 2007
  • Université d’État d’Haïti - École de droit et des sciences économiques de Fort-Liberté, 1991-1995 
    Diplôme de Licence en droit, 10 octobre 1995 

Publications

  • La gestion durable des cours d’eau transfrontaliers d’Haïti et de la République Dominicaine – Problématique, Constats et Perspectives, Centre de Recherche, de Réflexion, de Formation et d’Action Sociale (CERFAS), Port-au-Prince, mai 2014.

Bourses et distinctions

Bourse d'exemption