Logo Université Laval Logo Université Laval

Lise Giard

Doctorante

Sujet de recherche

Droit et complexité. L’exemple du statut juridique des parties détachées du corps humain

Directeur de recherche

Édith Deleury

Les diverses utilisations des parties détachées du corps humain auxquelles on se prête, depuis le milieu du XXe siècle environ, soulèvent la question de leur statut: quelle place occupent-elles dans l’ordonnancement du droit? Relèvent-elles, plus précisément, de la catégorie des personnes ou de celle des choses? Quelle est, par ailleurs, la nature du droit du sujet à leur égard? Cette question se heurte à des difficultés insurmontables dès lors qu’on l’envisage à partir des concepts et des catégories du droit « classique»; ne serait-ce qu’en raison de la summa divisio, qui oppose d’une manière radicale les personnes et les choses. Nous proposons, pour notre part, de l’envisager à la lumière de certaines hypothèses selon lesquelles on aurait assisté, au cours du XXe siècle, à un changement paradigmatique; le nouveau paradigme dans lequel nous serions entrés étant en l’occurrence un paradigme de complexité. Dans le champ du droit, tout tel changement paradigmatique coïnciderait avec le dépassement de la conception classique dans une nouvelle conception, caractérisée par la dialectique. Dans le champ plus spécifique du droit privé, il prendrait la forme d’un dépassement de la théorie du droit subjectif. Envisagée à la lumière des transformations des notions de personne, de chose et de droit subjectif qu’un tel dépassement implique, la question du statut juridique des parties détachées acquiert une toute nouvelle intelligibilité.

Autres

  • Chargée de cours (Assistante-auxiliaire d’enseignement)
    Faculté de droit, Université Laval
    Droit des personnes physiques et de la famille (DRT-1004)
    A11, H12 et A12
  • Personne spécialisée en droit (2007-2012) et vice-présidente (2010-2012) au sein de l’un des Comités sectoriels du CÉRUL (Comité sectoriel en psychologie et sciences de l’éducation)

Études antérieures

  • Maîtrise en droit, Faculté de droit, Université Laval, Québec
  • Permis d’exercice de la profession d’avocat, École de formation professionnelle du Barreau du Québec (Centre de Montréal)
  • Baccalauréat en droit, Faculté de droit, Université de Montréal

Communications

  • «L’éthique de la recherche et les comités d’éthique à l’Université Laval». Présentation aux étudiants de Monsieur Louis Levasseur, professeur en Sciences de l’éducation, dans le cadre de son cours de méthodologie, le 12 décembre 2012, Pavillon de Sève, Université Laval
  • «Le statut juridique des parties détachées du corps humain. Réflexion sur les rapports entre le droit et la complexité». Communication libre prononcée dans le cadre du 79e Congrès de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS), le 13 mai 2011, à l’Université de Sherbrooke
  • «Droit et complexité. L’exemple du statut juridique des parties détachées du corps humain». Communication présentée dans le cadre des Rencontres des 2e et 3e cycles organisées par la Faculté de droit de l’Université Laval, le 23 novembre 2010
  • «Corps exposé, corps objectivé: les parties détachées du corps sont-elles des choses en droit?» Conférence prononcée dans le cadre du Concours du cycle de conférences «Nouveaux Chercheurs», organisé par la Chaire Jean-Louis Baudouin en droit civil de l’Université de Montréal, le 21 janvier 2010

Bourses et distinctions

  • Bourse de doctorat de la Fondation de l’Université Laval
  • Bourse d’admission au doctorat du Fonds de recherche et d’enseignement de la Faculté de droit de l’Université Laval
  • Bourse de doctorat du Fonds pour la formation de chercheurs et l’aide à la recherche (FCAR)
  • Gagnante du concours du Cycle de conférences «Nouveaux chercheurs» organisé par la Chaire Jean-Louis Baudouin en droit civil de l’Université de Montréal